Antilles Carnet de Voyages Guadeloupe

Carnet de Voyage Guadeloupe

18 Février

Après une belle soirée passée chez nos amis, nous nous levons tranquillement pour prendre un bon petit déjeuner en terrasse.

10h c’est parti pour la Pointe des châteaux à St François. Pluie en chemin, décidément, la saison sèche n’est plus ce qu’elle était!

La Pointe des châteaux, site le plus visité de la Guadeloupe avec près de .  500 000 visiteurs annuels, ne comporte aucun châteaux digne de ce nom. L’origine en est simplement l’établissement de la communauté religieuse des Capucins, qui en 1683 en ont fait leur paroisse : la Paroisse des Châteaux. L’histoire de la Pointe des Châteaux connaît un premier développement humain avec l’installation de tribus d’indiens Arawak en l’an 300 après JC. Ils y resteront près de 11 siècles, soit jusqu’en 1400 si l’on tient compte des vestiges retrouvés notamment à Anse à la Gourde. Belle vue sur la Désirade, Petite terre et Les Saintes.

Petite halte dans une rhumerie Puis plage …

19 Février

Direction la pointe d’Enfer. Petit trek d’1h. Puis pointe du Vigié . Déjeuné sur la plage de la chapelle, d’un jus de maracuja (passion) Accra, crabe et dorade au Ti Madras .

La plage du souffleur s’offre à nous. Stop au cimetière de Morne à l’eau. Un cimetière pas comme les autres. La grande originalité du cimetière tient aux motifs en damier noir et blanc qui ornent la majorité des sépultures, donnant à l’ensemble des airs de grand échiquier!

On termine la journée sur l’îlet du Gosier, A/R en bateau Soirée fondue de poisson !

20 Février

Aujourd’hui excursion avec nos amis. Objectif Basse Terre ! On commence par la visite du Jardin Botanique de Deshaies. Beaucoup de fleurs et d’oiseaux, dont le perroquet Roger qui répète “Ça va”.

Nous poursuivons notre découverte par la route pour Mallendure, où nous trouvons… la pluie! Déjeuner au restaurant “Le Rocher de Mallendurre”. Apéro Accra et beignets de sardines appelés Ballaous. Marlin pané coco coulis de maracouja et ananas. Thon au pesto, tarte tatin banane.

Après midi, sportif ! Location de Kayak de 15h30 à 17h, nous faisons le tour de l’île du Pigeon.. Trajet d’environ 15mn, puis baignade dans l’aquarium.

21 Février

Cascade aux écrevisses. Le chemin est désormais hyper aménagé, des hordes de bus de touristes sont déjà là, et pourtant il est tôt!.

Dans mes souvenirs qui remontent à 1984 c’était plus sauvage et il n’y avait personne…J’essaie de refaire ma photo… Mais pas facile avec le monde.

 Zoo de la Mamelle, sympa avec ses ponts de singe suspendus dans les arbres!

 l’Habitation La Grivelière, ancienne caféière, on la voit telle qu’elle était au XIXe siècle. Maison de maitre avec une grande terrasse pour faire sécher le café, la terrasse à café s’appelle le “glacis”. Elle a été lancé au XVIIe siècle. Il y avait 45 esclaves en 1788. Le café commence à donner au bout de 15 ans et jusqu’à plus de 70 ans. On le plante à abris du soleil, sous un cacaotier , car il pousse plus haut que le café. Le café donne une production par an, pour le cacao c’est 2. La banane elle sort 9 mois après être plantée.

Après midi surf

22 Février

Les chutes du Carbet , se sont trois chutes d’eau produites par le Carbet. En 1493, Christophe Colomb les décrit dans son carnet de bord, L’île de Caloucaera « Karukera » (nom donné par les Caraïbes « l’île aux belles eaux ») fut rebaptisée « Santa Maria de Guadalupe de Estremadura », pour honorer une promesse (donner le nom de leur monastère à une île) faite à des religieux lors d’un pèlerinage qu’il avait accompli dans la région d’Estrémadure en Espagne au couvent de « Santa Maria de Guadalupe de Estremadura ». La première chute, la plus haute, mesure 115 mètres de haut, on y accède par un long sentier escarpé. La source du Carbet se situe à deux kilomètres en amont de celle-ci, à 1300 mètres d’altitude.

Nous enchaînons avec la distillerie Longueteau . Un coup de fil de l’aéroport nous disant que notre vol est avancé, nous fait renter précipitamment afin de partir prendre notre vol….

2 commentaires

  1. Promenade et exotisme réussis grâce au reportage avec des photos réussis notamment celle de l’océan où l’eau sort de l’écran ou des bananes flambées plus vraies que vraies…et les ciels plombés avec les brumes comme on les rencontre dans cette île…avec des paysages et un perroquet à croquer!…ca permet de rêver et de se dire, j’y reviendrai peut être car le sable gris peut être une recherche sur la planète avec les plages volcaniques aussi en méditerranée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *