Helsinki : Carnet de voyage

Carnet de voyage

Samedi 24 Février

C’est parti pour 4 jours de découverte d’Helsinki!.

Commençons avec notre   logement : Nous dormons dans une prison! transformée en hôtel !

Une belle expérience à l’hôtel Katajanokka.

Il fait moins froid que prévu, et la  glace sur la mer à toute fondu….

Allas Sea Pool, l’une des piscines en plein air . En sapin finlandais, elle est installée sur le port. Le complexe comprend un bassin tonifiant d’eau de mer, deux bassins d’eau douce à 27° et trois saunas.

Kiasma Musée d’art contemporain inaugurer en 1998. Il se singularise par son étrange architecture. Eclatant bâtiment métallique, illustre l’esprit progressiste d’Helsinki

Restaurant Kuu, revisite les plats traditionnels finlandais, de façon créative!

Lundi 25 février

Nous partons à 9h accompagnés d’Emeline,  notre guide pour nos premiers pas sur Helsinki. 

Histoire

Helsinki est la capitale et la plus grande ville de la Finlande avec 642 045 habitants. C’est aussi la capitale la plus septentrionale du monde après Reykjavik, capitale de l’Islande. La ville a la plus forte population immigrée de tout le pays. Il y a plus de 130 nationalités résidant dans la ville d’Helsinki. Elle s’étale sur une presqu’île entourée d’un grand nombre d’îles et est fortement caractérisée par la présence de l’eau. Helsinki est un port marchand ouvert sur le golfe de Finlande.

Toute de briques rouges, richement décorée, la cathédrale Ouspenski surplombe le port. Construite en 1868 le sanctuaire orthodoxe russe appartient aujourd’hui à l’Eglise orthodoxe finlandaise.

La place du Sénat avec son église luthérienne .Le toit de la cathédrale luthérienne néoclassique , conçue par Carl Ludwig Engel est surmontées des statues en zinc des 12 apportes.

Le luthéranisme est la théologie qui trouve son origine dans la pensée et les écrits du théologien et moine augustin allemand Martin Luther, à partir de 1517. Ce courant de pensée a favorisé plus généralement l’émergence d’une théologie protestante et d’églises protestantes au cours du XVIe siècle, tout en restant la référence dogmatique principale du courant théologique d’églises protestantes luthériennes, notamment en Allemagne et dans les pays scandinaves. Le luthéranisme concerne à la fois la foi d’individus se réclamant protestants luthériens, les Églises luthériennes et un corpus théologique et ecclésiologie. La théologie de Luther est le bien commun de l’ensemble de la Réforme protestante. Le luthéranisme est ainsi une branche du protestantisme, qui est lui-même un courant du christianisme.

Le nom des rues, écrit en finnois, suédois et l’animal a été mis à l’époque où il y avait beaucoup de pompiers Russes, afin qu’ils se repèrent facilement dans la ville.

Suomenlina

Ferry pour Suomenlina “Forteresse de Finlande” Construite au milieu du XVIIIéme siècle par les Suédois, sur une série d’îles reliées par des ponts. Sur la quai principale la belle caserne rose, Rantakasami, compte parmi les bâtiments les mieux préservés de l’époque russe.

On chemine sur un sentier balisé devant l’Eglise de Suomenlina. Bâtie par les Russes en 1854, elle avait à l’origine cinq bulbes et n’en compte aujourd’hui plus qu’un. Elle devient luthérien dans les années 1920.

Kustaanmiekka, endroit le plus authentique de Suomenlinna, se sont les anciens abris, les vieux murs de la forteresse.

 

La superbe gare centrale (Photos ci dessus) .Style romantique national (Art nouveau), elle est dotée d’une façade en granit, d’une tour-horloge, d’un toit en cuivre et deux deux paires de statues tenant des sphères qui s’allument à la tombée de la nuit. Cette gare dessinée par l’architecte finlandais Eliel Saarinen (1873-1950) est l’une des plus belle du monde La place de la gare accueil la patinoire extérieur Jääpuisto

Où manger ?

Pour le Déjeuner Emeline nous emmène dans la traditionnelle halle , Hakaniemen Kauppahalli à Kallio.

Histoire

Ancien quartier ouvrier, il est devenu un secteur branché d’Helsinki. Puis petite balade découverte de ce quartier. Avec l’Eglise luthérienne dessinée par Lars Sonk et achevée en 1912. 65m de haut est visible dans toute la ville. Construite en granit gris et surmonté d’un dôme n cuivre, c’est un exemple classique d’architecture Art nouveau de style romantique national.

 Sur le retour nous voyons quelques restes de belle maison en bois. Du fait de l’abondance des forêts, le bois a été utilisé en Finlande comme principal matériau de construction jusqu’à la fin du siècle dernier. Des villes entièrement construites en bois restent aujourd’hui encore une vision familière dans le pays et fascinent comme c’était déjà le cas voici des décennies, voire des siècles.

Nous finissons notre circuit en passant devant la Maison Finlandia, centre de concerts et de congrès situé le long de la baie de Töölö.La ville d’Helsinki demande à Alvar Aalto de concevoir un centre de concerts et de congrès . Les caractéristiques principales du bâtiment sont ses masses horizontales et la tour en pente qui émerge du toit. Aalto pensait que cela améliorerait l’acoustique .  Le bâtiment offre aussi une illusion d’optique  où la tour du Musée national de Finlande semble sortir de la tour de la maison Finlandia.  La façade principale est en marbre blanc qui contraste avec le granite gris. Aalto voulait ainsi faire un lien avec les cultures de la Méditerranée. 

 

Vers le futur

Oodi, la toute nouvelle bibliothèque centrale d’Helsinki, a ouvert ses portes le 5 décembre 2018, la veille de la fête nationale de l’indépendance de la Finlande. Outre une collection de 100 000 ouvrages, les usagers y trouvent un atelier de fabrication, un studio d’enregistrement, un cinéma et des espaces dédiés aux expositions. Résultat : la surface dévolue au stockage des livres ne représente qu’un tiers de la surface totale du bâtiment. Catalyseur de la vie publique Conçu par l’agence ALA Architectes, le nouveau bâtiment a pour ambition de devenir « un catalyseur de la vie publique, de la pensée, de la production et du partage au sein d’une Helsinki en pleine expansion » selon les architectes. Oodi est animée par une équipe de 54 personnes. Et nous avons beaucoup apprécié cet espace et sa conception.

Eglise Temppelaukio .Taillée dans un promontoire rocheux, ce temple luthérien dessiné par les architectes Timo et Tuomo Suomalien en 1969 résume l’idéal finlandais d’une spiritualité liée à la nature. Coiffé d’un dôme de 24m de diamètre recouvert de plaque de cuivre. l’acoustique est exceptionnelle et des concerts s’y tiennent régulièrement

Sauna Lyöly. En bord de mer, construit en 2016, fonctionne à l’énergie hydraulique et éolienne. Fait de 4000 planches de bois naturel coupées sur mesure. intérieur scandinave en bouleau. Un sauna traditionnel fumée avec accès direct au front de mer d’Hernesaari. Bien que la glace ait fondu l’eau était très très froide!! Mais c’est une belle expérience!

 

Où Diner?

Diner au restaurant SAVOY. Conçu par Aalvar et Aino Aalto en 1937. Il est reconnu comme l’un des plus grandioses restaurant d’Helsinki. Mur et plafonds en bouleau, il jouit d’une superbe vue sur la ville. Une cuisine nordique moderne, qui revisite quelque plats traditionnels comme le Vorshmark.

Vorshmark, plat de viande et de poisson mixte .La recette de Mannerheim utilisait un mélange de boeuf avec des oignons, grillées on ajoute à ce mélange le hareng mariné, l’ail et les anchois , on laisse mijoter à feu très doux on le sert avec purée de pomme de terre des betteraves, et cornichons. A tester absolument!!!

Mardi 26 Février

Avec notre tram N°4 qui passe juste devant l’hôtel nous allons voir le Monument à Sibelius.

Emblématique structure abstraite, que l’on doit à l’artiste Eila Hiltunen, a été inauguré en 1967. Elle trône dans le parc Sibeliuksen. Elle rend hommage au célèbre compositeur Finlandais. Auteur de sept symphonies, de nombreuses célèbres pièces comme Finlandia, le Cygne de Tuonela ou encore Les Océanides. Jean Sibelius a participé, par sa musique, à forger l’identité nationale finlandaise, marquant profondément l’histoire du pays.

Petite pose au Regatta, situé au bord de l’eau ce petit chalet d’époque à peine plus grand qu’un sauna est une institution! 

Sympa pour prendre une petite boisson chaude avant de poursuivre avec le  Musée national de Finland.

Construit en granit et en stéatite (pierre à savon)et doté d’une haute tour carrée, il fait penser à une église gothique. Les architectes Herman Geselius, Armas Lindgren et Eliel Saarinen, furent les lauréats d’un concours de design en 1902 grâce à leur style romantique national (Art nouveau finlandais) Le plafond de la salle central est orné de magnifique fresques d’Akseli Gallen-Kallela , représentant des épisodes de l’épopée du Kalevala. Le Kalevala est une épopée composée au XIXé siècle par Elias Lönnrot,  sur la base de poésies populaires de la mythologie finnoise transmises oralement. Il est considéré comme l’épopée nationale finlandaise et compte parmi les plus importantes œuvres en langue finnoise.  Le Kalevala est une sorte de patchwork, obtenu par l’assemblage de poèmes populaires authentiques recueillis entre 1834 et 1847 dans les campagnes finlandaises, Il représente la pierre angulaire de l’identité nationale finlandaise. Cette épopée a influencé bon nombre d’artistes finlandais .

 

Parlement finlandais, imposante bâtisse inauguré en 1931 réalisé par l’architecte finlandais Sigfrid Siren. Style néoclassique dépouillé combiné à des éléments modernistes du début du XXé siècle.

 

 

Le quartier de Kamppi, célèbre pour ses musées et ses institutions culturelles.

Chapelle de Kampi. Construite en 2012, lorsque Helsinki était la capitale mondiale du design, chapelle très moderne tout en bois (épicéa traité à la cire, planche en aulne huilé, banc en freine) aux lignes courbes, offre un moment de douce contemplation. Appelé “chapelle du silence”, ce lieu de culte luthérien est ouvert à tous. Musée Amos Rex (P45). Musée souterrain. L’ensemble architectural de l’Amos Rex se veut être le trait d’union entre les styles et les époques, entre architecture du XX é siècle et contemporaine

Le Lasipalatsi, construit en 1936, est un bâtiment moderniste . C’est un immeuble, de style fonctionnaliste, situé sur Mannerheimintie . Immeuble de bureau conçu dans les années 1930 par Viljo Revell, Heimo Riihimäki et Niilo Kokko. C’est l’un des bâtiments de style fonctionnaliste des plus remarquables d’Helsinki. Il abrite aujourd’hui , des restaurants et le musée Amos Rex.

Lasipalatsi

 

Musée Amos Rex

 

Où manger?

Déjeuner chez Juuri, très sympathique.

Visiter

Musée du design,

Il occupe une ancienne école néogothique conçue par l’architecte finlandais Gustaf Nyström, achevée en 1895.Plus de 75000 objets, 45000 dessins et 12500 photographies composent la collection du musée.

Le célèbre vase réalisé pour le restaurant Savoy. Le vase Aalto (en finnois aalto signifie « la vague »), aussi connu sous le nom vase Savoy, est une œuvre en verre mondialement célèbre, devenue une icône du design finlandais, créé par le designer finlandais Alvar Aalto (1898-1976) et sa femme Aino (1894-1949). Le vase était à l’origine dessiné pour participer à un concours d’entrée dans l’entreprise de verrerie Karhula-Iittala en 1936. Les formes s’inspiraient de la robe des femmes Saami. Appelé Eskimåkvinnans skinnbyxa (le haut-de-chausses en cuir des femmes esquimaudes), le dessin était constitué d’une série de crayonnages sur des bouts de carton et des papiers de brouillon. Aalto a créé les prototypes initiaux en soufflant du verre au centre d’une composition faite de bâton en bois plantés dans le sol, laissant la pâte de verre se gonfler seulement par endroits et créer des lignes ondulantes. Le vase était à l’origine manufacturé dans la verrerie en utilisant un moule en bois qui se consumait progressivement. Ce vase fut par la suite présenté en 1937 lors de l’Exposition internationale des Arts et Techniques dans la Vie moderne à Paris. Le nom de vase Savoy lui fut donné à la suite de l’acquisition du vase, ainsi que ses droits, par le restaurant le Savoy d’Helsinki. Aalto n’a jamais gagné d’argent avec ce vase car le design appartenait à l’usine pour laquelle le concours avait été organisé. Le vase a été produit dans tout une gamme de couleurs. La simplicité du vase continue à le rendre populaire, même au XXIé siècle. Des versions plus petites du vase, comme Aalto l’avait dessiné avec les soudures visibles et légèrement incurvé à la base, sont toujours produites par le verrier Iittala dans la ville éponyme en Finlande. Des versions plus grandes sont aussi exécutées d’après les dessins d’Aalto, mais sans les soudures. Il faut encore aujourd’hui sept artisans souffleurs de verre pour créer ce vase.

Alvar Aalto est l’un des grands maîtres du design et de l’architecture finlandaise. Diplômé en 1921, il épouse trois ans plus tard Aino Marsio, diplômée de la même université que lui en 1920.  Alvar Aalto (1898-1976) a fait partie du Congrès international de l’architecture moderne. Parmi ses oeuvres phares, la maison Finlandia à Helsinki, mais aussi le campus de l’Université de technologie d’Helsinki. On lui doit aussi le très célèbre vase Aalto (« vague » en finnois) pour la maison d’édition Iittala, présenté pour la toute première fois en 1936, véritable évocation de la nature finlandaise, dont l’objet reprend la forme des lacs .Si Aino Aalto (1894-1949) n’a pas la même renommée que son époux, son travail a été salué par le « Gran Prix » lors de la Triennale de Milan en 1936. Elle a remporté la médaille d’or pour cette même compétition pour ses « Aalto Glasses », qui ont été inspirés par les ondes formées par une pierre jetée dans l’eau. Quatre-vingts ans plus tard, la série de verrerie « Aino Aalto » de chez Iittala continue d’être un classique intemporel. Aino Aalto a aussi conçu des bâtiments, des intérieurs, des meubles et textiles

La rue Instagram!!

Pose gouter chez Frazer !

Fondé en 1891, façade art déco, plus grand empire du chocolat finlandais Frazer.

L’occasion de gouter le laskiaispulla de Finland  : brioche fourrée à la pâte d’amande et à la crème, spécialité suédoise pour le Mardi gras également consommée dans les autres pays nordiques. Le nom vient du latin simila, qui désigne la farine de blé la plus fine utilisée pour cette pâtisserie. une gourmandise qui envahit les pâtisseries, boulangeries et les cafés dès le nouvel an et jusqu’à Pâques

Où diner?

Diner chez GRÖN Bistrot élégant et gourmand. Il se singularise par sa déco  (assiettes en céramique et peinture sur les murs chaulés réalisées par des peintres finlandais). Cuisine relevée d’herbes, de baie et de champignons qui accompagnent du poisson frais; Une vrai belle expérience!! Les plats sont dressés sous nos yeux. Nous avions la table avec la meilleur vue !

 

Mercredi 27 Février

PORVOO !

Histoire

Fondée il y a près de 800 ans, Porvoo est la deuxième ville la plus ancienne de Finlande : sa longue histoire reste omniprésente au fil de ses rues pleines de charme. Pendant des siècles, la ville a servi à la fois de lieu résidence et de source d’inspiration à de nombreux artistes finlandais. La rivière Porvoonjoki traverse la ville et son quartier caractéristique de maisons rouges donnant sur les berges. A l’origine, toutes ces maisons avaient été peintes en rouge en l’honneur d’une visite de Gustav III, roi de Suède. Historiquement, Porvoo a été une importante plaque tournante commerciale : les maisons donnant sur la rivière étaient alors utilisées pour entreposer des marchandises, notamment des denrées exotiques venues de pays lointains. Le long de la rivière les anciens entrepôts en briques rouges , aujourd’ hui transformés en café ou chambre d‘hôte. La cathédrale est dressée sur une colline, toute en pierre et en bois, elle domine la ville. C’est ici que la Tsar Alexandre Ier a réunit en 1809 la première Diète de Finlande, qui accorda à la Finlande la liberté religieuse.

Où manger?

On déjeune chez Postres, seul ouvert à cette saison, et pour le dessert on prend un thé chez HelmiTea&Cofee Room. L’occasion de gouter son gâteau le Runeberg (pâtisserie cylindrique aux amandes, aromatisée au rhum avec de la confiture de framboise) auquel le célèbre poète finlandais et habitant de la ville, Johan Ludvig Runeberg a donné son nom.

Le Palais du Tennis

Achevé en 1938, ce bâtiment faut à l’origine construit pour les jeux olympiques d’été de 1940, annulés avec le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Il abritait alors des courts de tennis. Aujourd’hui rénové, il accueil musée, cinéma, café, restaurant boutiques. Il occupe tout un pâté de maison. Conçu par l’architecte Helge Lundström, originaire d’Helsinki

Où diner?

Diner chez Olo

A la pointe de la nouvelle cuisine, dans une belle demeure du XIXéme siècle sur le port. Mémorable menu dégustation , mêlant ingrédients soigneusement sélectionnés et cuisine moléculaire. Et une proposition accord mets et boissons non alcoolisé, que nous avons beaucoup apprécié!!

28 Février

Dernière matinée pour un dernier tour. L’occasion de visiter l’intérieur de l’Eglise Orthodoxe, en rejoignant la maison Burgher, construite en 1868, de couleur moutarde, elle est la plus ancienne maison en bois du centre d’Helsinki!

Un petit thé chez Kappeli,, une institution datant du XIX éme siècle… et nous voilà partis!

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *